paysage vignoble de Savoie

Superficie, départements et régions viticoles

Le vignoble de Savoie s’étend sur 2.200 hectares, soit 0,25% de la surface viticole française. Malgré la faible étendue des vignobles en Savoie, la région est riche en qualité et en diversité, en témoignent les 23 cépages recensés. La production de vins en Savoie se tourne essentiellement vers les vins blancs.

Climat

Le vignoble savoyard bénéficie dans l’ensemble d’un climat continental tempéré par des influences méditerranéennes.  Toutefois, pour être plus précis, les vignobles sont plutôt soumis à des microclimats qui les distinguent des autres vignobles, ce qui participe à la diversité des vins de Savoie. 

Caractéristiques des vins

Les vins de Savoie, dont la tradition est la production de vin blanc, sont très souvent associés à la cuisine montagnarde telles la fondue ou la tartiflette. Les blancs sont fruités et léger, parés d’une robe claire voire translucide. On retrouve des arômes fruités ou un certain goût de pierre à fusil, et certains vins sont perlant et se boivent très bien à l’apéritif. En rouge, les crus sont plutôt légers, à la robe pâle, et fruités. Certains, comme les vins produits par le cépage Mondeuse, sont plus colorés ; d’autres, comme les Vins-de-Savoie Chautagne, sont parfumés et souples. En règle générale, la première impression que laisse ce vin est virile, puis leur dégustation laisse place aux différents arômes fruités que recèlent les cépages utilisés.

Les cépages

Parmi les 23 cépages utilisés dans la production des vins de Savoie, 7 sont récurrents : l’Altesse, le Chasselas, le Gamay, la Jacquère, la Mondeuse, le Persan et la Roussanne.

Histoire

On date les premières plantations viticoles en Savoie à l’Antiquité. Le vin, d’une très bonne qualité, est soutenu par les méthodes et le savoir-faire grecs. Au Moyen-Âge, les terrains viticoles sont détenus en grande majorité par l’Église. C’est grâce à ce patrimoine que les moines ont pu commencer à nommer les terrains viticoles savoyards et à mener diverses expériences ayant pour objet la viticulture et la vinification, améliorant ainsi la qualité des vins de la région.

 

Entre le Moyen-Âge et la Révolution française, la progressive abolition du servage qui s'instaure conduit, de même que les enclosure acts en Grande-Bretagne aux débuts de la Révolution Industrielle, à délimiter les terrains agricoles, mais aussi à agrandir le vignoble savoyard, avec pour conséquence une diminution de la qualité des vins de Savoie. À cet égard, l’édit de 1559 promulgué par Emmanuel Philibert et relatif au ban des vendanges, c’est-à-dire à l’autorisation légale de récolter le raisin, est destiné à optimiser la récolte du raisin, de manière à obtenir un meilleur fruit, cueilli à la meilleure maturité, et donc à produire un meilleur vin. Cependant, la très bonne rentabilité de la culture de la vigne détourne les paysans des décisions administratives, de sorte que le lever du ban des vendages n’est pas toujours respecté. En résultent de multiples crises de surproduction qui s’étalent jusqu’à la moitié du XVIIIème siècle. Il faut attendre les pertinentes remarques du marquis Costa de Beauregard quant à la taille maximale des vignobles et la distinction entre l’activité de paysan et celle de vigneron pour voir la situation s’améliorer.

 

À la Révolution française, le paysage viticole savoyard connaît de profondes mutations. Les vignobles, biens nationaux, sont rachetés par des fermiers qui, pour la plupart, abandonnent le métayage, c’est-à-dire la culture de la vigne par autrui. Ainsi les nouveaux propriétaires sont-ils beaucoup plus méticuleux vis-à-vis de leurs cultures, ce qui en améliore la qualité. L’annexion de la Savoie à la France en 1860 fait entrer sur le marché français du vin les productions de la région. Mais une vague de phylloxéra infeste, en 1877, les vignobles savoyards, et les insectes ne tardent pas à atteindre les autres régions viticoles françaises. Si les dommages sont considérables, l’intervention rapide des divers acteurs viticoles compense les pertes engendrées par le phylloxéra grâce à des greffes et des replantations. En outre, l’arrivée des insectes, synonyme de la mort des vignes et donc de la perte d’un revenu, amène l’aristocratie viticole à vendre ses terres pour trouver d’autres investissements rentables. Enfin, Mr Fleury-Lacoste publie de nouvelles méthodes d’élagage et d’entretien des vignes, de sorte qu’entre la fin du XVIIIème siècle et le début du XXème siècle, les terrains viticoles savoyards connaissent un renouveau sans précédent.

 

Le XXème siècle, contrairement aux deux siècles précédents, n’est pas une époque favorable aux vignobles savoyards. D’abord, on assiste lors de la Première Guerre Mondiale à un manque important de main-d’œuvre, conduisant à un abandon de certains terrains. Puis la Grande Dépression, associée à la baisse de la fécondité et à des travaux d’urbanisation, réduisent la surface des terres viticoles, mouvement qui reprend lors de la Seconde Guerre Mondiale, de sorte qu’aujourd’hui, les terres viticoles en Savoie représentent 2.200 hectares, soit 0,25% de la surface viticole française. Et malgré la faible étendue des vignobles en Savoie, la région est riche en qualité et en diversité, en témoignent les 23 cépages recensés.


Sources

Vin de Savoie

Vin de Savoie.fr

Wine-note.com 

Événements

  • La Saint-Vincent : fête régionale se tenant dans le village d’Apremont lors du week-end le plus proche du 22 janvier, date de la Saint-Vincent, cet événement a pour but de faire découvrir les vignobles et vignerons de la région.

  • Les Trophées des Vins de Savoie est un événement ayant lieu en avril ou en mai qui réunit plusieurs producteurs locaux et qui offre une récompense aux meilleurs crus produits dans l’année.

  • La Fête des Vins est l’occasion de découvrir les caves qui abritent les crus régionaux et de déguster certains vins savoyards. Rendez-vous pour cela lors du week-end du 1er mai !

  • La Balade Gourmande est une promenade d’une dizaine de kilomètres au cœur des vignobles de Savoie et organisée fin juillet. C’est l’occasion de déguster des produits locaux qui s’associent parfaitement avec les vins savoyards tout en découvrant différents vignobles de la région.

 

achat-vin-de-savoie

 

 

Cavacave ®  est une marque déposée de Wine Project S.A.S. - L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Licence Creative Commons Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé