paysage viticole de provence

Superficie, départements et régions viticoles

Cernée au Sud par la mer Méditerranéen et à l’est par les Alpes, la Provence se déploie sur une large bande de 200 kilomètres, dans les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Var. La superficie du vignoble atteint, elle, 27.000 hectares, pour une production à hauteur de 174 millions de bouteilles par an, soit environ 1.300.000 hectolitres (c’est-à-dire 6% de la production de vins français en AOC), qui se déclinent en 87% de rosés, 9% de rouges et 4% de blancs. Les sols du vignoble de Provence se divisent en deux grands ensembles : l’un, au nord et à l’ouest, dominé par des collines calcaires, et l’autre, formé de collines et de petits monts cristallins, à l’est. Dans l’ensemble, le terroir provençal est pauvre car insuffisant en humus, mais bien drainés.

Climat

Le vignoble provençal bénéficie d’un climat méditerranéen, aride et chaud, notamment en été, et très bien ensoleillé. Les pluies sont dans l’ensemble faibles : quasi-inexistantes en été, elles sont parfois violentes au printemps et en automne. Le climat provençal est également caractérisé, de même que la Vallée du Rhône, par le Mistral, vent violent spécifique au sud-est, qui assainit le vignoble et le préserve des maladies relatives à l’humidité.

Caractéristiques des vins et couleur dominante

Trois appellations provençales couvrent 96% de la production totale des vins d’appellation Provence : les Côtes-de-Provence, les Coteaux-d'Aix-en-Provence et les Coteaux-Varois-en-Provence. 88% de la production concerne les rosés, qui se distinguent par leur robe claire, leur générosité et leur fruité. Les rouges restent néanmoins de bonne qualité.

Cépages

Environ 12 cépages sont récurrents dans les vins de Provence, qui liées à certaines appellations en particulier, qui plus répandues. On retrouve ainsi, entre autres, les cépages suivants : Bourboulenc blanc (Doillon), Cabernet-Sauvignon, Carignan, Cinsaut, Clairette, Grenache, Mourvèdre, Rolle, Sémillon, Syrah, Tibouren et Ugni blanc.

Classements & récompenses

Dans la mesure où 88% de la production totale provençale concerne des vins rosés, la Provence est la 1ère région viticole française productrice de rosés en AOC. À l’échelle nationale, elle couvre 40% de la production nationale, tandis que sa couverture mondiale n’est que de 5,6%.

Histoire de Provence

La naissance de la viticulture en Provence est due aux Romains qui, au IIe siècle avant J-C, s’installent dans la région colonisée au VIe siècle avant J-C par les Phocéens et amorcent la viticulture dans la ProvinciaRomana. En d’autres termes, le port militaire de Fréjus voit le jour, ainsi que la ville d’Aix-en-Provence. En outre, l’expansion du vignoble de Provence est due à l’extension de l’Empire Romain. Ainsi la viticulture est-elle amorcée dans le Beaujolais, en Bourgogne, à Bordeaux, ainsi qu’en Gascogne et en Vallée du Rhône.

 

La chute de l’Empire Romain entraîne l’abandon des vignes jusqu’aux débuts du Moyen-Âge. La religion prend le relai et certaines abbayes —dont celles de Saint-Victor à Marseille ou Saint-Pons à Nice— produisent du vin non seulement pour les moines mais également pour un usage commercial, ce qui leur assure un revenu.

 

Au XIVe siècle, une grande partie du vignoble autrefois détenu par l’Église va être racheté par de grandes familles de nobles, notables et officiers. Ce siècle marque le passage de l’ancien vignoble provençal aux prémices de la Provence viticole que l’on connaît aujourd’hui. Mais la Révolution Française change la donne. En effet, les vignobles sont saisis et redistribués ou revendus à d’autres.

 

Si la crise du phylloxéra arrive en Provence plus tard que dans les autres régions de France, l’insecte fait des ravages considérables en 1880, et la quasi-totalité des vignes sont détruites. La solution : le greffage des vignes sur des plants américains immunisés. Ainsi le vignoble se reconstruit-il petit à petit, à l’aide de la technologie.

 

Le début du XXe siècle est marqué par une crise de surproduction et par d’autres obstacles, qui poussent les viticulteurs à se regrouper. C’est la naissance du mouvement coopératif, suivi en 1935 de l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine), chargé de fixer, par décret, le cahier des charges des appellations d’origine. Débute ainsi l’ambition des vignerons provençaux de labelliser leurs vins.

 

Sources :

Vins de Provence

Info vin de Provence

Événements

  • Fête de la vigne et du vin à l’époque Romaine : cette fête du patrimoine vise à faire découvrir aux participants, costumés évidemment, ce qu’était la Rome Antique, fête pendant laquelle on peut également déguster des vins du terroir. 
  • Fête de la Saint-Michel et des Vendanges : ce marché artisanal offre aux visiteurs la possibilité d’acheter et de déguster des produits du terroir, aussi bien des vins que des aliments. Le marché est également animé par des danses traditionnelles et par une messe provençale.

 

achat-vin-de-provence

Cavacave ®  est une marque déposée de Wine Project S.A.S. - L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Licence Creative Commons Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé