illustration paysage viticole de Poitou Charentes

Superficie, départements et régions viticoles

La région Poitou-Charentes est constituée de quatre départements : la Charente, la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres et la Vienne.

 

Au total, Poitou-Charentes représente :
300 vignerons indépendants,
11 caves coopératives représentant 900 viticulteurs,
pour une production de 270 000 hectolitres,
sur 4 200 hectares de vignes.

 

Aujourd’hui, le vignoble du Haut-Poitou ne s’étend plus que sur 754 hectares (contre 25 000 hectares au XX siècle) :

  •   29 entreprises indépendantes se partagent 248 hectares qui vinifient et commercialisent par leurs propres moyens,
  •   La cave coopérative achète et vinifie les récoltes des quelques 300 coopérateurs qui exploitent sur une surface totale de 506 hectares.

Le vignoble représente une production d’environ 50 000 hectolitres.

Les sols sont constitués d’argile, d’argile calcaire, de cailloux, de sables et de silice argileuse.

Les vins de Saumur bénéficient, quant à eux,de l’Appellation d’Origine Contrôlée depuis le 31 décembre 1957.

Les vins de Saumur concernent 9 communes du nord du département de la Vienne.

Le vignoble représente 450 hectares pour 45 vignerons dont 20 caves particulières. La production est de 20 000 hl par an.

Par ailleurs, la production en AOC "Anjou" représente 30 000 hectolitres pour une superficie en AOC de 600 hectares.

 Finalement, Le Pays Thouarsais se situe à l’extrême nord du département des Deux-Sèvres, proche des appellations Anjou et Saumur. Cette zone appartenait à l’ancienne province d’Anjou.

Une quinzaine de communes du Thouarsais ont droit à l’appellation d’origine VDQS (Vin Délimité de Qualité Supérieure). L’essentiel du vignoble est concentré sur la commune de Oiron-Bilazais. Orientation Sud Sud-Est. 

La production représente 1000 hectolitres en VDQS pour une superficie de 25 hectares.

Climat

La région Poitou-Charentes bénéficie d’un climat océanique, avec des étés chauds et des hivers cléments. Les écarts de température sont peu importants, et les précipitations correctes sans être ni abondantes, ni pauvres. Des gelées peuvent menacer les vignes pendant l’hiver, mais elles sont rarement dévastatrices, de même que la neige.

Caractéristiques des vins et couleur dominante

La particularité de la région Poitou-Charentes est de ne pas se limiter au vin : outre les Pineaux des Charentes ou les vins du Haut-Poitou, la région est réputée pour sa production de Cognac : en 2010, 7,6 millions d’hectolitres de Cognac ont été produits.

Une bonne partie des appellations produites en Poitou-Charentes appartiennent au vignoble du Val de Loire, expliquant ainsi le faible nombre d’appellations que comprend la Poitou-Charentes.

Cépages

  •  Les cépages blancs (Sauvignon, Chardonnay) représentent 405 ha soit 54 % de la superficie totale de l'appellation Haut-Poitou, les cépages rouges (Cabernet, Gamay, Pinot noir) 349 ha soit 46 % de la superficie totale.
  • Par ailleurs, les vins ayant droit à l’appellation contrôlée «Anjou» doivent provenir des cépages suivants :

Pour les blancs: Chenin blanc ou Pineau de Loire (cépages principaux), Chardonnay et Sauvignon (cépages accessoires),
Pour les rouges: Cabernet-Franc, Cabernet-Sauvignon, Pineau d'Aunis,
Et pour les rosés: Cabernet Franc, Cabernet-Sauvignon, Pineau d’Aunis, Gamay, Cot, Grolleau.

  • Finalemennt, le vignoble Thouarsais produit d’excellents vins blancs issus du cépage chenin, ainsi que des rouges cabernet et gamay.

Histoire du vignoble

L’histoire du vignoble de Poitou-Charentes commence à l’Antiquité. À l’époque, deux territoires gaulois sont rattachés à la région de Bordeaux. S’ensuivit le regroupement de l’Aquitaine et du Poitou au Ve siècle, puis, au XIIe siècle, la réunion de ces deux régions,de l’Anjou et de l’Angleterre sous un même duché : le royaume Plantagenêt. L’histoire de ces régions est donc liée et présente, dans une certaine mesure, certaines similitudes.

 

A l’époque gallo-romaine, la viticulture n’est pas encore développée en Poitou-Charentes, contrairement à la région de Bordeaux. L’essor de la Poitou-Charentes viticole débute au Moyen-Âge, et naît à la suite d’un commerce maritime prometteur et de potentiels consommateurs, résidant dans le nord de l’Europe. Ainsi commence-t-on à planter des vignes à Poitiers et à Saintes, ainsi que dans les régions de l’Angoumois, l’Aunis et la Saintonge. Le tout forme le vignoble de Poitou-Charentes actuel. Les vins d’Angoulême, de la Rochelle, de l’île de Ré et d’Oléron voient notamment le jour et forment en partie les vins poitevins. Le port de la Rochelle, établi par Guillaume X, ainsi que tous les ports fluviaux profitent du commerce maritime florissant.

 

En 1224, le Roi de France envahit et conquiert La Rochelle, ce qui gèle le commerce viticole maritime vers l’Angleterre. Cette dernière se replie vers les vins bordelais. Toutefois, l’Angleterre n’est pas le seul pays de la partie nord de l’Europe à être friande de vin permettant ainsi à la production viticole poitevine de continuer. La Hollande est un important acheteur, et les Provinces-Unies devenues indépendantes après 1579 assurent des débouchés aux vins de Poitou-Charentes. Si ces derniers résistent mal aux voyages en mer, les négociants hollandais vont cependant trouver la parade : la distillation du vin en eau-de-vie. Ce remède évite toute surproduction et écoule la production de vins de faible qualité. L’essor de l’eau-de-vie est si important que l’alambic se déploie dans les régions de l’Aunis et de la Saintonge.On commence ainsi, au XVIIe siècle, à distiller du Cognac pour éviter la surproduction.

 

Le cognac connaît sa véritable envolée aux XVIII et XIXe siècles. Mais c’est aussi au XIXe siècle que le phylloxéra arrive en France, et touche notamment la Poitou-Charentes. Cependant, la pratique de la distillation permet d’éviter les pertes viticoles en distillant non plus à partir de vin mais à partir de grains, pour produire vodka, whisky, genièvre et autres alcools élaborés à partir de grains. En outre, le vignoble charentais, qui jouit d’une certaine notoriété, est certes endommagé, mais pas totalement ravagé et l’on peut donc sans grande peine le rétablir. À l’inverse, le vignoble poitevin a subit des dommages considérables, ébranlant ainsi sa longévité.

Sources :

Guide Hachette - Poitou Charentes

Vins de la région Poitou-Charentes

Evénements

 

achat-vin-poitou-charentes

Cavacave ®  est une marque déposée de Wine Project S.A.S. - L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Licence Creative Commons Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé