paysage de Champagne

Superficie, départements et région viticoles

L’appellation Champagne compte 320 Crus (qui signifie également communes de production) répartis sur 33 580 hectares, soit 4% du vignoble français, dans cinq départements : la Marne (66% de la production), l’Aube (23%), l’Aisne (10%), la Haute-Marne et la Seine et Marne. Parmi les communes de production, 17 vins sont classés Grands Crus et 42 Premiers Crus.  Son vignoble de coteaux est exposé à l’est, au sud-est et au sud et bénéficie donc d’un ensoleillement optimal.

Les sols du vignoble sont en majorité calcaires. On distingue 4 grandes zones aux caractéristiques différentes : la Montagne de Reims, caractérisée par de la craie en profondeur ; la Vallée de la Marne, à tendance argileuse, marneuse ou sableuse; la Côte des Blancs qui repose sur la craie affleurante ; enfin, la Côte des Bar majoritairement marneuse.

En moyenne, 2 millions d’hectolitres sont produits chaque année et le Champagne représente 13% de la consommation mondiale en volume de vins effervescents.

 

Climat

Le vignoble champenois subit une double influence climatique : océanique et continentale. L’influence continentale est responsable de gelées parfois destructrices en hiver mais aussi d’un ensoleillement favorable l’été. L’influence océanique, marquée par des températures régulièrement basses et un faible écart moyen entre les saisons, apporte de l’eau en quantité régulière avec des contrastes thermiques annuels peu marqués.

 

Caractéristiques des vins et couleur dominante

La particularité des vins de Champagne réside en leur effervescence, phénomène naturel obtenu par une seconde fermentation en bouteille. Si l’effervescence était, à l’origine, un phénomène naturel, des découvertes au XIXe siècle ont permis aux hommes de la maîtriser : des bouteilles en verre épais, un bouchage hermétique, la compréhension du rôle des sucres et des levures.

Le Champagne s’obtient grâce à deux fermentations : La première, la fermentation alcoolique, en cuves ou en tonneaux, pendant laquelle le moût se transforme en vin grâce aux sucres des raisins et à des levures, et la seconde, en bouteille, pendant laquelle s’effectue la prise de mousse. Au cours de cette deuxième fermentation, les levures consomment le sucre et libèrent de l’alcool et du gaz carbonique dans le vin, d’où naît l’effervescence. Les vins de Champagne se distinguent par des arômes de fleurs, de fruits exotiques et de fruits frais, ou encore, en vieillissant, par des arômes de torréfaction et de fruits secs ou mûrs.  

Cépages

Les cépages dominant en Champagne sont le Chardonnay (30%), le Meunier (32%) et le Pinot noir (38%). Sont également autorisés, mais présents en très faible quantité, les cépages Arbane, Petit Meslier, et Pinot blanc et gris dont l’encépagement est de seulement 0,3%. 

Autres informations

L’une des particularités du vignoble de Champagne consiste en la composition de ses sols. En effet, la craie assure un drainage extrêmement favorable en retenant de grosses quantités d’eau, qu’elle peut restituer ensuite et pallier à la sécheresse d’étés arides.

Histoire

L’histoire du Champagne remonte, comme dans de nombreuses régions viticoles françaises, aux Romains, qui maîtrisaient la viticulture. Ce sont eux qui, entre le Ier et le IVème siècle après J-C, entreprirent de planter du vignoble en Champagne.

Ensuite,  ce sont les hommes d’Église qui prirent soin de la vigne pendant le Moyen-Âge. Par exemple, l’Archevêque de Reims et d’autres membres du clergé possédaient des surfaces viticoles, dont les techniques d’entretien et de vinification servirent de modèle pour les autres vignerons et viticulteurs. À l’époque, les vins de Champagnes n’étaient pas aussi effervescents que ceux que nous connaissons : l’effervescence n’était pas aussi prononcée ni ne durait aussi longtemps qu’aujourd’hui, en raison de techniques de fermentation pas assez maîtrisées. Cependant, les vins de Champagne se distinguaient déjà par leur légèreté, leur vivacité et leur faible teneur en sucres.

Si on produisait aussi du vin rouge tranquille en Champagne, les choses changèrent au XIVe siècle : la consommation se tournait essentiellement vers les blancs et rosés et peu à peu les Champenois apprirent à extraire du jus blanc d’un cépage noir.

Les vins blancs de Champagne avaient une propension naturelle à mousser. Après la récolte, les vins étaient mis en bouteille. La fermentation, arrêtée par le froid de l’hiver, reprenait au printemps et provoquait à l’ouverture effervescence et mousse, qui, au départ étaient combattues par les Champenois.

Cependant, ces premiers vins effervescents plurent aux rois et à la haute société et, dès la fin du XVIIème siècle, le vin de Champagne mousseux gagna en notoriété et de plus en plus de maisons en développèrent la production. 

 

Depuis, les vins de Champagne jouissent d’une excellente renommée. Déjà très appréciés de la noblesse et de la royauté, les vins effervescents de Champagne commencèrent à faire le tour du monde au XIXe siècle, sous l’impulsion des Maisons qui souhaitaient les faire rayonner dans le monde entier.

Alors que leur succès et leur notoriété grandissent autant en France que dans le monde, la spécificité des vins de Champagne, porteurs de la culture française et vin de fête, commence également à être officiellement reconnue. Dès 1887, le Syndicat des Grandes Marques de Champagne voit ses efforts récompensés par l’arrêt de la Cour d’appel d’Angers qui reconnaît que le mot « Champagne » ne peut être attribué qu’à des vins issus de la région. En 1905 est accordée par le Ministère de l’Agriculture l’exclusivité de l’utilisation du nom « Champagne » pour les vins « récoltés et manutentionnés complètement dans la Champagne viticole ». Mais le triomphe de l’appellation a lieu le 22 juillet 1927, puisque désormais, la loi fixe les normes de l’appellation. La création de l’AOC Champagne en 1936 recense les communes où on peut produire du champagne et renforce les prescriptions à remplir.

 

Source : Comité Champagne

Événements

  • La fête des Champagnes de Chenay est un événement orchestré par l’association des Vignerons du Massif de Saint-Thierry. C’est l’occasion de déguster le Champagne de la commune et des producteurs locaux, pour seulement 6€.

  • Le salon du VITeff, salon mondial des Technologies des vins Effervescents, est un salon voué aux techniques de production des vins à bulle. Organisé tous les deux ans par la CCI de Reims-Épernay, ce salon est l’épicentre des technologies effervescentes dans le monde et propose des dégustations et des ateliers de vins effervescents, ainsi que des conférences.

Source : Agenda du vin - monvigneron.com

 

vin-de-champagne

Cavacave ®  est une marque déposée de Wine Project S.A.S. - L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Licence Creative Commons Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé