Description: 

Pinot Noir : Cépage originaire de Bourgogne il peut aussi être appelé noiren ou noirien, il s'adapte très bien au sol varié de la grande Côte pour donner les raisins nécessaires à l'élaboration des plus grands de ce vignoble. Il a été sélectionné au cours des siècles ce qui fait probablement de lui un cépage autochtone. Il s'adapte très bien aux climats bourguignons. Il a un déboursement précoces ce qui le rend sensible aux gelées printanières, par contre il peut profiter de la bonne saison pour amener ses raisins à maturité. Il est très résistant aux gelées hivernales. Il se plaît sur les sols à substrat de calcaire grâce auquel il développe pleinement le potentiel aromatique. Rappelons que les sols acides produisent des vins ordinaires. Ce n'est pas un cépage productif ces vins ne sont pas très tanniques avec un degré alcoométrique plutôt bas (10 à 12°). Avec une viticulture, une vinification et un élevage bien maîtrisé il peut permettre un potentiel de garde exceptionnel. On le retrouve dans le vignoble de Moselle ou il est assemblé au pinot gris pour l’élaboration du vin rouge et du vin gris de Moselle. Mais il est utilisé à 100% pour l’élaboration du vin rouge de Moselle. On le retrouve aussi essentiellement pour le vin rosé de Moselle ou il peut être assemblé au gamay. Il rentre à 100% dans la composition du vin rouge des Côtes de Toul. Il s’est aussi très bien adapté sur certains terroirs alsaciens. On le retrouve sur 1337 ha soit 9,1%. En Alsace, il se plait sur les sols calcaires, sableux et graveleux mais aussi sur les sols de granite, gneiss et ardoise. C’est un cépage plutôt fragile, il craint les maladies cryptogamiques (mildiou en particulier) et d’autres maladies de la vigne (pourriture grise et cicadelles). Ces vins sont peu colorés tirant vers le rosé, peu tannique et fruité. Ce sont généralement des vins à boire dans leur jeunesse, très gourmands. En Champagne, il représente 39% du vignoble. Réparti essentiellement sur la Montagne de Reims et sur la Côte des Bars. Il est comme un roi sur ces sols calcaires et marneux. Dans l’assemblage il donne aux champagnes, la puissance et le corps et apporte ce petit côté vineux. Dans la Loire, il intervient dans l’élaboration du Sancerre et dans les vins de Touraine. Il se plait essentiellement sur les sols argilo-calcaires ou la roche tendre. Dans le Jura, il est présent dès le XVème, apporté par Jean de Chalon. Il se plait sur les sols graveleux jurassiens. Il a une maturité précoce dans cette région où il représente 10% de l’encépagement total. Dans le Bugey, il a été importé au début du XXème siècle. Il se plait sur les sols graveleux et calcaires. On le retrouve dans toute le vignoble du Bugey mais surtout dans les crus Montagnieux et Manicle où il donne un vin très fin. Il rentre aussi dans la composition des vins effervescents. En Savoie, on le retrouve dans la Chautagne, la Combe de Savoie et dans la Cluse de Chambéry. Sur ces terroirs, il donne des vins plutôt puissants, complexes et fruités.

Cavacave ®  est une marque déposée de Wine Project S.A.S. - L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Licence Creative Commons Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé